asservissement

asservissement [ asɛrvismɑ̃ ] n. m.
• 1443; de asservir
1Action d'asservir ou état de ce qui est asservi. Tenir des hommes dans l'asservissement, sous la contrainte, le joug, la tyrannie de qqn. ⇒ assujettissement, captivité, esclavage, oppression, servitude, soumission. Les résistants refusent l'asservissement de leur patrie. Par ext. Asservissement de la presse, des esprits ( aliénation) , des consciences. Asservissement à la mode.
2Automat. État d'une grandeur physique qui impose ses variations à une autre grandeur, sans être influencée par elle; relation entre ces deux grandeurs; dispositif à contre-réaction basé sur cette relation. Asservissement linéaire, dont la fonction de transfert est celle d'un système linéaire. Asservissement non linéaire (dit tout-ou-rien). Asservissement en chaîne. Dispositifs d'asservissement. commande, régulation; servo-.
⊗ CONTR. Affranchissement, délivrance, émancipation, libération.

asservissement nom masculin Action d'asservir ; état de dépendance absolue : Asservissement à un travail. Action d'asservir une grandeur physique à une autre ; dispositif permettant de réaliser une telle action. Système automatique dont le fonctionnement est régi par l'écart entre le comportement actuel et le comportement désiré. ● asservissement (citations) nom masculin Henri Barbusse Asnières 1873-Moscou 1935 À l'ulcère du monde, il y a une grande cause générale : c'est l'asservissement au passé, le préjugé séculaire qui empêche de tout refaire proprement selon la raison et la morale. L'Enfer Librairie Mondiale Sénèque, en latin Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Philosophe Cordoue vers 4 avant J.-C.-65 après J.-C. Être asservi à soi-même est le plus pénible des esclavages. Sibi servire gravissima servitus est. Questions naturelles, préface du 3e Livre Aleksandr Sergueïevitch Griboïedov Moscou 1795-Téhéran 1829 Je serais heureux de servir ; ce qui me répugne, c'est d'être asservi. Le Malheur d'avoir trop d'esprit, II, 2 asservissement (synonymes) nom masculin Action d' asservir ; état de dépendance absolue
Synonymes :
- chaînes (littéraire)
- docilité
- humilité
- joug (littéraire)
- obédience
- servilité
- sujétion
Contraires :
- délivrance
- émancipation
- indépendance
- libération
- liberté
Système automatique dont le fonctionnement est régi par l'écart entre...
Synonymes :
- automatisme de réglage
- système à régulation
- système asservi

asservissement
n. m.
d1./d Action d'asservir.
d2./d état de ce qui est asservi. Tenir un peuple dans l'asservissement.
|| Fig. Asservissement aux usages.
d3./d TECH Réaction d'un organe ou d'un système sur les circuits de commande, assurant une régulation; dispositif utilisant une telle réaction.

⇒ASSERVISSEMENT, subst. masc.
I.— Action d'asservir, de réduire à l'esclavage ou de mettre sous son entière dépendance :
1. ... l'unité politique, l'idée d'un monde qui réunirait tous les hommes, était aussi fortement empreinte chez les Juifs, aussi claire pour eux, qu'elle était obscure et nébuleuse pour les peuples guerriers qui avaient continuellement formé leur cité par voie d'asservissement et de conquête.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 2, 1840, p. 739.
2. Le style, qui est un outil d'affranchissement pour celui ou ceux qui l'imaginent, est un outil d'asservissement pour celui ou ceux qui le respectent.
É. FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 220.
II.— Fait d'être asservi.
A.— État de servitude.
1. [En parlant d'un pays, d'un peuple] :
3. ... un peuple qui, plus heureux que nous, a passé de l'asservissement à l'indépendance, sans éprouver les fureurs sanglantes de l'anarchie?
CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 1, av.-pr., 1801, p. VIII.
2. Au fig. [En parlant d'une pers., de son âme, de son esprit, ou de certaines valeurs ou certains systèmes] Asservissement moral; asservissement de l'âme :
4. Route de Rolle à Morez. Écrit en arrivant à Minette. Réfléchi sur la question de hier. Depuis 10 ans, j'ai passé 10 fois au moins ici, et jamais sans le même désir qui me presse, celui de redevenir indépendant et libre du singulier asservissement où me retiennent d'un côté les excellentes qualités de Minette et de l'autre l'indécision de mon caractère.
CONSTANT, Journaux intimes, 1816, p. 168.
B.— Asservissement à
1. [En parlant d'un pays, d'un peuple ou d'une pers.; suivi d'un compl. désignant un autre pays, peuple ou pers.] Soumission, sujétion à :
5. Le professeur avait entendu parler du projet de son rival de fonder une ville française dans des conditions d'hygiène morale et physique propres à développer toutes les qualités de la race et à former de jeunes générations fortes et vaillantes. Cette entreprise lui paraissait absurde, et, à son sens, devait échouer, comme opposée à la loi de progrès qui décrétait l'effondrement de la race latine, son asservissement à la race saxonne, et, dans la suite, sa disparition totale de la surface du globe.
VERNE, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 59.
2. [Gén. en parlant d'une pers.; suivi d'un compl. désignant des choses abstr.] Assujettissement à, dépendance de. Asservissement à des coutumes :
6. Il [Pascal] ne fait que s'évanouir là où Jacqueline est morte. Mais c'est bien la même réaction chez le frère et chez la sœur : le même asservissement du sang et de la chair à l'esprit.
MAURIAC, Blaise Pascal et sa sœur Jacqueline, 1931, p. 224.
III.— MÉCAN. et CYBERNÉTIQUE. ,,Dispositif à l'aide duquel on maintient le fonctionnement d'une machine dans des limites qu'on s'est fixées à l'avance. (V. servomécanisme)`` (ARNAUD 1966). Asservissement des moteurs :
7. ... — L'asservissement joue un rôle important dans la stabilisation et l'autorégulation des engins cosmiques. (V. guidage et stabilisation.).
GALIANA Astronaut. 1963.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1443 « action d'asservir » (Abbeville au temps de Charles VII, 78, Prarond ds QUEM. : Sans prejudice a la ville et sans nul asservissement, on leur monstrera [aux officiers du roi] l'estat de la ville); 1571 « état de ce qui est asservi » fig. (BELLE-FOREST, Secr. de l'agric., p. 342 ds GDF. Compl. : Non sujette a l'asservissement de courtiser les dames).
Dér. de asservir; suff. -issement (-ment1).
STAT. — Fréq. abs. littér. :154.
BBG. — ARNAUD 1966. — DUB. Pol. 1962, p. 48, 77. — Électron. 1963-64. — GALIANA Astronaut. 1963. — SIZ. 1968.

asservissement [asɛʀvismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1443; de asservir.
1 Littér. ou style soutenu. Action d'asservir, de réduire à l'esclavage. || Un asservissement politique. || Ce régime procède par l'asservissement des peuples.Par ext. || L'asservissement de la presse, des esprits, des consciences.
2 État de ce qui est asservi. Servitude. || Tenir des hommes dans l'asservissement. Assujettissement, captivité, chaîne, dépendance, esclavage, soumission. || L'asservissement d'un pays occupé par l'ennemi, gouverné par un despote, un tyran. Contrainte, despotisme, joug, oppression, tyrannie. || Vivre dans l'asservissement : être asservi.
0.1 (…) mais tant que notre infortune, notre patience à la supporter, notre bonne-foi, notre asservissement ne serviront qu'à doubler nos fers, nos crimes deviendront leur ouvrage, et nous serions bien dupes de nous les refuser, quand ils peuvent amoindrir le joug dont leur cruauté nous surcharge.
Sade, Justine…, t. I, p. 36.
1 Solon ne survécut pas longtemps à l'asservissement de sa patrie.
Barthélemy, Anacharsis, Introduction 2, in Hatzfeld.
2 En fait, ce sont les prodromes de l'asservissement total. Une fois le joug bien assujetti, on ne le secouera plus.
Martin du Gard, les Thibault, VIII, 13.
3 On aboutit ainsi à la dictature d'un homme, d'un parti ou d'une bureaucratie et au bout de la route il y a l'asservissement dans un cadre que, par habitude, on continue pourtant encore d'appeler démocratique.
André Siegfried, l'Âme des peuples, I, 2.
4 La participation humaine est pourtant encore considérable et le siècle de la vapeur est aussi celui où l'asservissement du travailleur manuel est le plus écrasant.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 49.
Fig. || Asservissement moral, asservissement de l'esprit.
Asservissement à : soumission à. || Asservissement à un régime politique.Par ext. || Asservissement à la mode, aux usages, aux caprices de quelqu'un.
3 Didact. État d'une grandeur physique qui impose ses variations à une autre grandeur sans être influencée par elle; relation entre ces deux grandeurs; dispositif basé sur cette relation. || Asservissement en chaîne. || Dispositifs d'asservissement (déclenchements, amplificateurs, tube électronique, etc.). Asservisseur; commande, régulation; servo-. || Relier par un dispositif d'asservissement. Asservir, 4.
CONTR. Affranchissement, délivrance, émancipation, libération.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asservissement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Asservissement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) En sciences sociales, l asservissement… …   Wikipédia en Français

  • ASSERVISSEMENT — s. m. État de ce qui est asservi. Il se dit au propre et au figuré. Tenir un peuple dans l asservissement. Il ne put survivre à l asservissement de sa patrie. C est trop d asservissement aux usages du monde, à la mode. L asservissement des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASSERVISSEMENT — n. m. Action d’asservir ou état de ce qui est asservi. Tenir un peuple dans l’asservissement. Il ne put survivre à l’asservissement de sa patrie. C’est trop d’asservissement aux usages du monde, à la mode. L’asservissement des esprits …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • asservissement — (a sèr vi se man) s. m. État de servitude, action d asservir. Tenir un peuple dans l asservissement. L asservissement de la Grèce par les rois macédoniens. Asservissement aux usages, aux idées reçues. •   Soit aigreur contre Fénelon, soit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Asservissement — As|ser|vis|se|ment [...visə mã:] das; s, s <aus gleichbed. fr. asservissement zu asservir »unterjochen, werfen«, dies zu serf aus lat. servus »Sklave«> (veraltet) Unterwerfung, Unterjochung, Versklavung …   Das große Fremdwörterbuch

  • asservissement — sekamasis valdymas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. variable command control vok. Führungsregelung, f rus. следящее управление, n pranc. asservissement, m; régulation de correspondance, f …   Automatikos terminų žodynas

  • Asservissement de position — Asservissement (automatique) Pour les articles homonymes, voir Asservissement. Un asservissement en automatique est un algorithme dont l objet principal est de stabiliser et d améliorer la réaction d un système par rapport à sa consigne. Le… …   Wikipédia en Français

  • Asservissement (automatique) — Pour les articles homonymes, voir Asservissement. Un asservissement en automatique est un algorithme dont l objet principal est de stabiliser et d améliorer la réaction d un système par rapport à sa consigne. Le principe général est de comparer… …   Wikipédia en Français

  • Asservissement (électronique) — Contre réaction Pour les articles homonymes, voir Asservissement. En électronique le principe de la contre réaction permet le contrôle des montages amplificateurs, filtre ou d asservissement. Elle permet de rendre leur caractéristiques de… …   Wikipédia en Français

  • Chaîne d'asservissement ou de régulation — ● Chaîne d asservissement ou de régulation ensemble d éléments ayant pour rôle d assurer l émission, la transmission et la réception de signaux en vue de réaliser un asservissement …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.